Saoul comme une bourrique ou comme un polonais? Boire: une réflexion phraséologique et traductologique

  • Ilaria Cennamo Università Degli Studi Di Milano
  • Michela Murano Università Cattolica Del Sacro Cuore Di Milano
  • Micaela Rossi Università Degli Studi Di Genova
Parole chiave: phraséologie; lexicographie; traductologie; analyse de corpus

Abstract

Les phrasèmes exprimant le sens ‘boire’ seront pris en compte de plusieurs points de vue: la lexicographie, l’analyse d’un échantillon des corpus disponibles en ligne et la traductologie. Premièrement, une recherche plein texte dans la dernière édition électronique du Petit Robert permettra d’explorer la “nomenclature phraséologique” du dictionnaire, afin de constituer un corpus d’expressions sur une base onomasiologique. Ensuite, nous vérifierons les résultats issus de l’analyse lexicographique par le biais d’une analyse exploratoire d’un échantillon de corpus en ligne, afin de proposer quelques premières remarques sur les traces des évolutions historiques et des dynamiques discursives qui intéressent les phrasèmes déjà répertoriés dans le dictionnaire. Enfin, nous identifierons les phrasèmes franco-italiens pouvant se définir comme équivalents traductionnels (Baker, 2011; Salmon et al., 2008; Delisle, 1993). Une comparaison de leur récurrence dans les corpus ainsi que l’observation de leurs co-textes nous permettront notamment de cibler les spécificités discursives de nos paires de phrasèmes.

Downloads

I dati di download non sono ancora disponibili

Biografie autore

Ilaria Cennamo, Università Degli Studi Di Milano

Ilaria Cennamo est Docteur en Sciences du langage et chercheuse postdoctorale au département SMELSI (Scienze della Mediazione Linguistica e di Studi Interculturali) de l’Università degli Studi di Milano, depuis 2016. Ses recherches, axées sur la traduction, l’analyse du discours et la linguistique de corpus, se développent dans le cadre des collaborations avec le centre de recherche appliquée sur la traduction, l’interprétation et le langage (CRATIL) de l’ISIT de Paris, les groupes DO.Ri.F. (centre de documentation et de recherche pour la didactique de la langue française à l’université italienne), et le groupe AD Culture (CLESTHIA, Sorbonne Nouvelle, Paris 3).

Michela Murano, Università Cattolica Del Sacro Cuore Di Milano

Michela Murano est chercheuse en Linguistique Française à l’Université Catholique du Sacré Coeur de Milan depuis 2010. Elle a obtenu un Doctorat en Linguistique française en cotutelle de thèse entre l’Université de Brescia et l’Université de Cergy Pontoise, portant sur le traitement des Séquences Figées dans les dictionnaires bilingues français-italien. Elle s’intéresse à la phraséologie, à la lexicographie bilingue français- italien en perspective diachronique et synPhrasis Diciembre 2019 55 chronique, à la lexicographie collaborative et à l’interphonologie.

Micaela Rossi, Università Degli Studi Di Genova

Micaela Rossi enseigne la langue et la traduction françaises à l’Université de Gênes. Ses intérêts de recherche se concentrent en particulier sur la formation de nouvelles terminologies à base métaphorique dans les vocabulaires techniques et scientifiques, ainsi que sur les dynamiques textuelles et discursives qui déterminent leur figement au sein des communautés d’usage socio-professionnelles.

Riferimenti bibliografici

BAKER, Mona (2011), In other words, Londres / New York, Routledge.

BÁRDOSI, Vilmos / ETTINGER, Stefan / STÖLTING, Cécile (20033), Redewendungen Französisch/Deutsch: Thematisches Wörter- und Übungsbuch, Francke, Tübingen.

BENIGNI, Valentina / COTTA RAMUSINO, Paola Maria / MOLLICA, Fabio / SCHAFROTH, Elmar (2015), “How to apply CxG to phraseology: a multilingual research project”, Journal of Social Sciences, 11, 3 , 275-288.

BENKO, Vladimir (2014), Aranea: Yet Another Family of (Comparable) Web Corpora, in Sojka, Petr / Horák, Aleš / Kopeček, Ivan / Pala, Karel (éds.), Text, Speech and Dialogue, 17th International Conference, TSD 2014, Brno, Czech Republic, September 8-12, 2014. Proceedings. LNCS 8655. Springer International Publishing Switzerland, 2014, 257-264.

BIDAUD, Françoise (2002),Structures figées de la conversation. Analyse contrastive français-italien,Berne, Peter Lang.

BOLLY, Catherine (2011), Phraséologie et collocations: Approche sur corpus en français L1 et L2, P.I.E. Bruxelles / Bern / Berlin / Frankfurt am Main / New York / Oxford / Wien, Peter Lang.

COLLOMBAT, Isabelle (2016), “Doute et négociation : la perception des traducteurs professionnels”, Meta:Journal des traducteurs, 61, 145-164, https://www.erudit.org/fr/revues/meta/2016-v61-n1-meta02588/1036987ar/ (consulté le 21.12.2019).

DELISLE, Jean (1980), L’Analyse du discours comme méthode de traduction, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa.

DELISLE, Jean (1993), La Traduction raisonnée. Manuel d’initiation à la traduction professionnelle de l’anglais vers le français, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa.

DELISLE, Jean / LEE-JAHNKE, Hannelore / CORMIER, Monique C. (1999), Terminologie de la traduction, Amsterdam / Philadelphia, John Benjamins Publishing Company.

DOBROVOL’SKIJ, Dmitrij / PIIRAINEN, Elisabeth (2005), Figurative language: cross-cultural and cross-linguistic perspectives, Amsterdam, Elsevier.

DURIEUX, Christine (1995), Apprendre à traduire, prérequis et tests, Paris, La Maison du Dictionnaire.

DURIEUX, Christine (2009), “Vers une théorie décisionnelle de la traduction”, Revue LISA/LISA e-journal, 7, 3, 349-367, https://journals.openedition.org/lisa/119 (consulté le 21.12.2019).

GAMBIER, Yves (2008), “Stratégies et tactiques en traduction et interprétation”, in Hansen, Gyde / Chesterman, Andrew / Gerzymisch-Arbogast, Heidrun (éds.), Efforts and Models in Interpreting and Translation Research, Amsterdam / Philadelphia, John Benjamins Publishing Company, 63-82.

GONZÁLEZ ROYO, Carmen / MOGORRÓN HUERTA, Pedro (2011), Fraseología contrastiva: lexicografía, traducción y análisis de corpus, Alicante. Publicaciones de la Universidad de Alicante.

GRANGER, Sylviane / MEUNIER, Fanny, éds. (2008), Phraseology: An interdisciplinary perspective, Amsterdam / Philadelphia,John Benjamins Publishing Company.

GRIES, Stephan Th. (2008), “Phraseology and Linguistic Theory: A Brief Survey”, in Granger, Sylviane / Meunier, Fanny (éds.), Phraseology: An interdisciplinary perspective, Amsterdam / Philadelphia, John Benjamins Publishing Company, 3-25.

HEINZ, Michaela (1993), Les Locutions figurées dans le Petit Robert: description critique de leur traitement et propositions de normalisation, Tübingen, Max Niemeyer Verlag.

KLEIBER, Georges (1990), La Sémantique du prototype. Paris, PUF.

KRZYZANOWSKA, Anna (2011), Aspects lexicaux et sémantiques de la description des noms d’affect en français et en polonais, Lublin, UMCS.

LE BEL, E. (2006), “Traduire la phraséologie: réflexions méthodologiques et études de cas”, RAEL, 5, 57-70.

LEDERER, Marianne (1994), La Traduction aujourd’hui. Le modèle interprétatif, Paris, Hachette.

LEDERER, Marianne (2002), “Correspondances et équivalences. Faits de langue et faits de discours en traduction”, in Israël, Fortunato (éd.), Altérité, identité, équivalence, Minard, Lettres Modernes, 17-34.

MARTI SOLANO, Ramon (2013), “Degré et marqueurs d’intensité dans l’expression de la joie en anglais, français et espagnol”, in Chuquet, Hélène / Nita, Raduca / Valetopoulos,Freiderikos (éds.), Des sentiments au point de vue: études de linguistique contrastive, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 117-136.

MEL’ČUK, Igor (1993), “La phraséologie et son rôle dans l’enseignement / apprentissage d’une langue étrangère”, Études de linguistique appliquée, 92, 82-113.

MEJRI, Salah (2009), “Figement, défigement et traduction. Problématique théorique”, in Mogorrón Huerta, Pedro / Mejri, Salah (éds.), Figement, défigement et traduction. Fijación, desautomatización y traducción, Alicante, Universidad de Alicante.

MEJRI, Salah (2010), “Traduction et fixité idiomatique”, Meta : journal des traducteurs, 55, 1, 31-41, https://doi.org/10.7202/039600ar (consulté le 21.12.2019).

NIDA, Eugene (1977), “The Nature of Dynamic Equivalence in Translating”, Babel, 22, 3, 99-103.

PECMAN, Mojca (2005), “De la phraséologie à la traductologie proactive:essai de synthèse des fondements théoriques sous-tendant la recherche en phraséologie”, Meta:Journal des traducteurs, 50, 4, https://www.erudit.org/fr/revues/meta/2005-v50-n4-meta1024/019853ar/ (consulté le 21.12.2019).

PERNOT, Caroline (2013), “Le défigement de phrasèmes pragmatiques et sa traduction”, Pratiques, 159-160, 179-188.

PODEUR, Josiane (2008), Jeux de traduction / Giochi di traduzione, Napoli, Liguori Editore.

POIRIER, Éric (2003), “Conséquences didactiques et théoriques du caractère conventionnel et arbitraire de la traduction des unités phraséologiques”, Meta:Journal des traducteurs, 48, 3 , https://www.erudit.org/fr/revues/meta/2003-v48-n3-meta615/007600ar/ (consulté le 21.12.2019).

POLGUERE, Alain (2011), “Classification sémantique des lexies fondée sur le paraphrasage”, Cahiers de lexicologie, 98, 197-211, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00622885/document (consulté le 21.12.2019).

RASTIER, François (1991), Sémantique interprétative, Paris, PUF.

SALMON, Laura / MARIANI, Manuela (2008), Bilinguismo e Traduzione. Dalla neurolinguistica alla didattica delle lingue,Milano, Franco Angeli Editore.

SHAO, Wei (2017) “La créativité issue de l’intégration conceptuelle dans le cas de la traduction transitoire vers la langue acquise”, Forum. Revue internationale d’interprétation et de traduction, 15, 1, 106-122.

SHARIFIAN, Farzad (2017), “Cultural linguistics” Ethnolinguistics(Etnolingwistyka),28, 33-61.

XATARA, Claudia Maria (2002), “La traduction phraséologique”, Meta:Journal des traducteurs, 47, 3, 441-444, https://www.erudit.org/fr/revues/meta/2002-v47-n3-meta693/008029ar/ (consulté le 21.12.2019).

ZOTTI, Valeria (2014), “Les renvois analogiques du Petit Robert: un système sémiotique complexe”, in Heinz, Michaela (éd.), Les Sémiotiques du dictionnaire, Berlin, Frank & Timme, 133-161.

Pubblicato
2019-12-14