Traduire sans en voir de toutes les couleurs : les phrasèmes défigés dans le roman Le Vaillant petit tailleur d’Éric Chevillard

  • Vanda Mikšiæ Université De Zadar
  • Matea Tamara Krpina Université De Zadar
Parole chiave: phrasèmes, défigement, traduction, croate, Chevillard (Éric)

Abstract

Le but de cette étude est d’analyser l’épreuve de la traduction des phrasèmes dans le chapitre I du roman Le Vaillant petit tailleur d’Éric Chevillard. Dans ce chapitre, l’auteur a recours à des phrasèmes formant un des réseaux textuels sousjacents (cf.Berman, 1991). Chevillard utilise une vingtaine de phrasèmes et profite des images qu’ils véhiculent pour les prendre au pied de la lettre. Traduire consistant à (re)faire ce qui a été fait dans le texte original (cf.Meschonnic, 1995, 1999), la traduction doit respecter l’intention originelle. Comment transférer l’image et le sens des phrasèmes d’une langue à une autre? Quelles sont les approches traductologiques disponibles, selon le degré d’opacité et de figement? Notre analyse s’appuiera sur les travaux relatifs au (dé)figement de Mejri (2005, 2008, 2009, 2010) et de Mel’čuk (1995, 2008, 2011), ainsi que sur les réflexions traductologiques de Berman et de Meschonnic.

Downloads

I dati di download non sono ancora disponibili

Biografie autore

Vanda Mikšiæ, Université De Zadar

Vanda Mikšić est professeure, chercheuse, traductrice et poète. En 2005, elle a soutenu sa thèse de doctorat à l’Université Libre de Bruxelles. Actuellement, elle enseigne la traduction à l’Université de Zadar. Auteure d’un livre et d’une quinzaine d’articles scientifiques portant sur l’interprétation des textes littéraires et la traduction. Elle a traduit une cinquantaine d’ouvrages du français et de l’italien ; elle traduit également de la poésie croate en français.

Matea Tamara Krpina, Université De Zadar

Matea Tamara Krpina est doctorante en Philologie française et traductrice. Elle est chargée de travaux dirigés de traduction du croate vers le français à l’Université de Zadar.

Riferimenti bibliografici

ANSCOMBRE, Jean-Claude / Mejri, Salah, éd. (2011), Le Figement linguistique: la parole entravée, Paris, Honoré Champion.

BERMAN, Antoine ([1985] 1999), La Traduction et la Lettre ou l ́Auberge du lointain, Paris, Seuil / Éditions Trans-Europ-Repress.

CHEVILLARD, Éric (2003), Le Vaillant petit tailleur, Paris, Les Éditions de Minuit.

CHEVILLARD, Éric (2008), Hrabri mali krojač, traduit en croate par Vanda Mikšić, Zagreb, Sysprint.

DUBOIS, Jean et al. (1994), Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage, Paris, Larousse.

ECO, Umberto (2006), Dire presque la même chose, Paris, Grasset.

GARCÍA-PAGE, Mario (1989), “Sobre los procesos de delexicalización en las expresiones fijas”, Español Actual, 52, 59-79.

GROSS, Maurice (1982), “Une classification des phrases figées du français”, Revue québécoise de linguistique, 11, 2, 151-185.

HENRY, Jacqueline (2003), La Traduction des jeux de mots, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle.

LE CALVÉ IVIČEVIĆ, Évaine / Vodanović, Barbara (2017), “Des vertes et des pas mûres: fruits et légumes dans les phrasèmes français et croates”, Palimpsest, 2, 3, 51-62.

MEJRI, Salah (2005), “Figement absolu ou relatif: la notion de degré de figement”, Linx, 53, 183-196.

MEJRI, Salah (2008), “Figement et traduction: problématique générale”, Meta, 53, 2, 244-252.

MEJRI, Salah (2009), “Figement, défigement et traduction. Problématique théorique”, in Mejri, Salah / Mogorron Huerta, Pedro (éds.), Figement, défigement et traduction/Fijación, desautomatización y traducción, Universidad de Alicante, Alicante, 153-163.

MEJRI, Salah (2010), “Traduction et fixité idiomatique”, Meta, 55, 1, 31-41.

MEL’ČUK, Igor (1995), “Phrasemes in Language and Phraseology in Linguistics”, in Everaert, Martin / Van Der Linden, Erik-Jan / Schenk, André / Schreuder, Rob (éds.), Idioms. Structural and PsychologicalPerspectives, Mahwah, N.J., Lawrence Erlbaum Associates, 167-232.

MEL’ČUK, Igor (2008), “Phraséologie dans la langue et dans le dictionnaire”, Repères et applications, VI, 1-13, http://olst.ling.umontreal.ca/pdf/MelcukPhraseme2008.pdf (consulté le 20.11.2019).

MEL’ČUK, Igor (2011), “Phrasèmes dans le dictionnaire”, in Anscombre, Jean-Claude / Mejri, Salah (éds.), Le Figement linguistique: la parole entravée, Paris, Honoré Champion.

MESCHONNIC, Henri (1995), “Traduire ce que les mots ne disent pas, mais ce qu’ils font”, Meta, 40, 3, 514-517, http://id.erudit.org/iderudit/003640ar (consulté le 20.11.2019).

PERRIN, Laurent, éd. (2013), “Le figement en débat: figement linguistique et défigement discursif”, Pratiques, 159-160, http://pratiques.revues.org/2860 (consulté le 20.11.2019).

RASTIER, François (1997), “Défigement sémantiques en contexte”, in Martins-Baltar, Michel (éd.), La Locution entre langues et usages, Fontenay/Saint Cloud, ENS Éditions, 305-329.

RICŒUR, Paul (2004), Sur la traduction, Paris, Bayard.

YAKUBOVICH, Yauheniya (2013), “Défigement dans les textes poétiques. Typologies et exemples en français, espagnol, catalan, polonais, russe et bélarusse”, Équivalences, 1-2, 251-275.

Pubblicato
2019-12-14